« Si l’on m’apprenait que la fin du monde est pour demain …..

« Si l’on m’apprenait que la fin du monde est pour demain, je planterais quand même un pommier. »
Martin Luther

Devons-nous attendre le retour de Jésus assis sur une chaise ? Parce-que nous savons que nous sommes dans les temps de la fin ?
Même s’il restait un jour avant son avènement, nous devons continuer à proclamer son amour autour nous, à participer à l’avancement de son Royaume. Quand il viendra nous chercher, il veut nous trouver, priant, veillant et travaillant, pour que des âmes soient sauvées. « Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l’heure » Matthieu 25 : 13.

Nous devons aller de l’avant, ne pas rester en arrière ou s’arrêter parce qu’il arrive bientôt. Notre marche ici-bas n’est pas terminée.
Marchons dans la sanctification, pour qu’il puisse recevoir cette Épouse pure et sans tâche, laissons-nous guider par le St Esprit, être à son écoute, faire ce qu’il nous demande au travers de la Parole de Dieu, et surtout à comprendre et à discerner dans quels temps nous nous trouvons. « Pour ce qui est du jour ou de l’heure, personne ne le sait, ni les anges dans le ciel, ni le Fils, mais le Père seul.  Prenez garde, veillez et priez; car vous ne savez quand ce temps viendra ». Marc 13 : 32/33.

Il viendra nous chercher, nous son Eglise, nous ses bien-aimés, ne nous laissons pas intimider par les ruses du diables, avançons dans l’amour, dans l’unité. Tenons-nous sur la brèche, que nos lampes brillent, pour que nous puissions attirer nos contemporains à Dieu.

Frères et sœurs, notre combat, notre marche, notre travail n’est pas fini, allons de l’avant et plantons des pommiers.
« Maranatha, viens Seigneur Jésus, viens »
Amen
Raphaël